Tu es un homme gai de 50 ans ou plus, à la recherche d'un groupe accueillant et actif ? Notre association peut répondre à tes attentes.

MISSION

L’ARC est un organisme à but non lucratif dont la mission est de regrouper des hommes gais aînés, afin de les aider à briser l’isolement et à demeurer actifs dans la communauté. 

Pour remplir cette mission, l’ARC peut :

  • organiser des activités communautaires, sociales, sportives, culturelles et récréatives pour ses membres afin de favoriser leur mieux-être physique, moral et intellectuel ;
  • développer des projets qui visent le bien-être et la sauvegarde de leurs intérêts ;
  • promouvoir la recherche et la transmission de l’information concernant les différents aspects de la vie de ses membres dans leurs besoins et leurs droits ;
  • collaborer avec les organismes et institutions en lien avec cette mission ;
  • favoriser la mise en place de groupes partageant les mêmes objectifs.

Conseil d'administration

Richard_Desjardins

Richard Desjardins

Andre-Yves_Rompre

André-Yves Rompré

Jean

Jean Goudreault

Activités virtuelles

AnneRoussille

Anne Roussille

zihluh2165RTV73EHAKdzV181

Daniel-Gérald Lamontagne

PROFIL DES MEMBRES

Les hommes gais ont autrefois appris à se mobiliser et à s’entraider, et l’ARC mise aujourd’hui sur ces habiletés pour la prise en charge et l’entraide dans le fonctionnement de l’ARC. Les membres donnent plus de 8 000 heures de bénévolat chaque année dans l’organisation des activités et dans l’administration de l’ARC.

Une grande partie de nos membres ont été marqués par des expériences de vie difficiles à une époque où nous avions peu de droits : discrimination, sous le seuil de la pauvreté, désintégration du réseau social, homophobie intériorisée, non-reconnaissance du conjoint, rejet familial, repli sur soi-même, séropositivité (VIH/sida) non dévoilée, et bien d’autres.

Nos membres habitent principalement Montréal et ses banlieues; quelques-uns vivent en région et même à l’étranger. Nous sommes ouverts à tous, peu importe le lieu de résidence, la provenance professionnelle ou la classe sociale.

Les membres de l’ARC proviennent de milieux très diversifiés : âge, situation financière, niveau de scolarité, expériences de vie et de travail, intérêts, autonomie physique ou psychologique, réseaux familial et social, et bien d’autres encore.

Une partie des membres préfèrent s’adonner à des activités sportives, tandis que d’autres choisiront plutôt des activités culturelles et sociales demandant moins d’énergie physique.

Allant de 50 à 90 ans, l’âge moyen des membres est d’environ 70 ans.

Les principaux éléments rassembleurs de l’ARC sont :

Gestion de l'ARC

L’ARC est une œuvre collective qui fonctionne entièrement grâce à l’implication bénévole de ses membres. Un conseil d’administration formé de cinq membres bénévoles voit à l’actualisation de la mission de l’ARC, en lien avec les orientations données par les membres en assemblée générale et avec les Règlements généraux de l’ARC.

Un organigramme fonctionnel, et un organigramme hiérarchique permettent aux membres de connaître les responsabilités et tâches de chaque bénévole qui participe à l’administration de l’ARC.

Un rapport annuel d’activité sert de reddition de compte aux membres et aux bailleurs de fonds, et présente les orientations de la nouvelle année qui serviront à élaborer le plan d’action triennal de l’ARC.

L’ARC est administré en tenant compte de la Charte de la bientraitance envers les personnes aînées lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans, et de la Charte des droits et libertés des personnes âgées.

Notre histoire

2000 – Sollicitant la mobilisation citoyenne, et à laquelle assistent 19 gais et lesbiennes âgés de 55 ans à 75 ans témoins de l’isolement social qui se vit différemment chez les aînés LGBT et qui en connaissent les conséquences.

Aucun organisme n’existe pour les LGBT aînés. Pour les personnes de cette génération (nées entre 1925 et 1945), aucune reconnaissance ni service n’existaient. Ils font partie de cette génération LGBT qui avait appris à se prendre en charge elle-même et à se mobiliser pour la défense de leurs droits.

Suite…

POURQUOI UN REGROUPEMENT POUR HOMMES GAIS AÎNÉS SEULEMENT

La mission de l’ARC est de contribuer à briser l’isolement des hommes gais aînés, et de les amener à demeurer actifs dans la communauté. Des activités socioculturelles, sportives et de loisirs sont organisées pour atteindre ces objectifs; elles répondent aussi à de multiples autres besoins, notamment :

  • interaction sociale,
  • interaction entre pairs,
  • soutien mutuel,
  • apprivoisement et cheminement du vieillissement,
  • sécurités.

Les nouveaux membres proviennent de milieux très diversifiés, et se joignent à l’ARC, à la base pour un besoin d’appartenance à la communauté d’hommes gais aînés, mais aussi pour d’autres raisons très variées. Parmi les causes les plus significatives, on retrouve la perte d’un conjoint de longue date, la diminution du réseau social (amis décédés du sida ou autre), la difficulté à vivre la solitude, la sortie tardive du placard, ou la crainte de retourner au placard en hébergement dans le réseau de la santé. De plus, il ne faut pas sous-estimer le nombre d’hommes gais qui ont vécu la majorité de leur vie sans jamais avoir côtoyé le milieu LGBTQ+, et qui se retrouvent soudainement seuls.

Lors de la création de l’ARC en 2001, l’objectif original était d’inclure les hommes homosexuels et les femmes homosexuelles. Après les 15 premières années d’existence, force nous était de constater que :

  • seulement 2 femmes homosexuelles s’étaient jointes à l’ARC en 15 ans,
  • la plupart des nouveaux membres de l’ARC recherchaient un milieu d’hommes gais aînés auxquels ils pouvaient s’identifier,
  • les femmes homosexuelles préféraient elles aussi un milieu plus inclusif où elles pouvaient se retrouver entre elles.

C’est suite à ces constats que l’ARC modifiait sa mission en 2016 pour préciser qu’elle ne regroupait que des hommes gais aînés.

En réalité, les deux groupes de personnes, femmes lesbiennes et hommes gais, ont tout simplement un objectif d’inclusion entre pairs.es qui ne reflète aucunement l’exclusion. D’ailleurs, il en est de même pour l’ARC face aux hommes gais de moins de 50 ans, ou face aux hommes hétérosexuels qui eux non plus ne peuvent devenir membres de l’ARC, et avec lesquels il n’est nullement question de discrimination ou d’exclusion.

Autrement dit, les membres de l’ARC recherchent ce qu’ils ont en commun et les rassemble entre eux, et non pas ce qui les différencie des autres.

Nos principales activités

BRUNCH

Tous les dimanches à 11H30 à la Station des Sports, 862 Ste-Catherine Est, Métro Berri-UQÀM.

JEUX DE CARTES

Tous les jeudis à 13H30 au Centre communautaire LGBTQ+, 2075, rue Plessis, salle 130. Frais de 3$

PÉTANQUE

Tous les dimanches et les mercredis à 13H30 de mai à octobre, au Parc S. Campbell, derrière l’ancien Bourbon.

RANDONNÉE PÉDESTRE

Tous les vendredis de mai à octobre à 11H00.  Lieu du départ déterminé par le responsable de l’activité.