Fonctionnement

Une équipe heureuse de servir vos intérêts

Richard Desjardins

PRÉSIDENT

Théodore Genest

VICE-PRÉSIDENT ET REGISTRAIRE DES MEMBRES

TRÉSORIER

Claude Laroche

ADMINISTRATEUR

Lise Fortier

SECRÉTAIRE

Jocelyne Légaré

DIRECTRICE GÉNÉRALE

Jean Lemieux

CHARGÉ DE PROJETS - RELATION PUBLIQUE

Gestion de l’ARCG

Un conseil d’administration formé de cinq membres bénévoles voit à l’actualisation de la mission de l’ARCG, en lien avec les orientations données par les membres en assemblée générale et avec les Règlements généraux de l’ARCG.  La réalisation des programmes est effectuée par la direction générale et le personnel bénévole et rémunéré de l’ARCG.

Un organigramme fonctionnel, et un organigramme hiérarchique permettent aux membres de connaître les responsabilités et tâches de chaque bénévole qui participe à l’administration de l’ARCG.

Un rapport annuel d’activité sert de reddition de compte aux membres et aux bailleurs de fonds, et présente les orientations de la nouvelle année qui serviront à élaborer le plan d’action triennal de l’ARCG.

L’ARCG est administré en tenant compte de la Charte de la bientraitance envers les personnes aînées lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans, et de la Charte des droits et libertés des personnes âgées.

Pourquoi un regroupement pour hommes gais aînés seulement

La mission de l’ARCG est de contribuer à briser l’isolement des hommes gais aînés, et de les amener à demeurer actifs dans la communauté. Des activités socioculturelles, sportives et de loisirs sont organisées pour atteindre ces objectifs; elles répondent aussi à de multiples autres besoins, notamment :

  • interaction sociale,

  • interaction entre pairs,

  • soutien mutuel,

  • apprivoisement et cheminement du vieillissement,

  • sécurité.

Les nouveaux membres proviennent de milieux très diversifiés, et se joignent à l’ARCG, à la base pour un besoin d’appartenance à la communauté d’hommes gais aînés, mais aussi pour d’autres raisons très variées. Parmi les causes les plus significatives, on retrouve la perte d’un conjoint de longue date, la diminution du réseau social (amis décédés du sida ou autre), la difficulté à vivre la solitude, la sortie tardive du placard, ou la crainte de retourner au placard en hébergement dans le réseau de la santé. De plus, il ne faut pas sous-estimer le nombre d’hommes gais qui ont vécu la majorité de leur vie sans jamais avoir côtoyé le milieu LGBTQ+, et qui se retrouvent soudainement seuls.

Lors de la création de l’ARCG en 2001, l’objectif original était d’inclure les hommes homosexuels et les femmes homosexuelles. Après les 15 premières années d’existence, force nous était de constater que :

  • seulement 2 femmes homosexuelles s’étaient jointes à l’ARCG en 15 ans,

  • la plupart des nouveaux membres de l’ARCG recherchaient un milieu d’hommes gais aînés auxquels ils pouvaient s’identifier,

  • les femmes homosexuelles préféraient elles aussi un milieu plus inclusif où elles pouvaient se retrouver entre elles.

C’est suite à ces constats que l’ARCG modifiait sa mission en 2016 pour préciser qu’elle ne regroupait que des hommes gais aînés.

En réalité, les deux groupes de personnes, femmes lesbiennes et hommes gais, ont tout simplement un objectif d’inclusion entre pairs.es qui ne reflète aucunement l’exclusion. D’ailleurs, il en est de même pour l’ARCG face aux hommes gais de moins de 50 ans, ou face aux hommes hétérosexuels qui eux non plus ne peuvent devenir membres de l’ARCG, et avec lesquels il n’est nullement question de discrimination ou d’exclusion.

Autrement dit, les membres de l’ARCG recherchent ce qu’ils ont en commun et les rassemble entre eux, et non pas ce qui les différencie des autres.

Notre histoire

De 2000 à ce jour – Sollicitant la mobilisation citoyenne, et à laquelle assistent 19 gais et lesbiennes âgés de 55 ans à 75 ans témoins de l’isolement social qui se vit différemment chez les aînés LGBT et qui en connaissent les conséquences.

Aucun organisme n’existe pour les LGBT aînés. Pour les personnes de cette génération (nées entre 1925 et 1945), aucune reconnaissance ni service n’existaient. Ils font partie de cette génération LGBT qui avait appris à se prendre en charge elle-même et à se mobiliser pour la défense de leurs droits.

Album souvenir :

20 ans d’histoire de l’ARCG

Vingt ans d’histoire sur l’évolution et la croissance individuelle et collective des membres. Une impressionnante œuvre collective de prise en charge et d’empowerment par et pour les membres, où toutes les activités et la gestion de l’organisme ont été accomplies uniquement par l’action bénévole des membres pendant 20 ans. Au cœur de cet organisme : l’esprit d’entraide et de solidarité indéfectible entre membres.

NE DEMANDE PAS CE QUE L’ARCG PEUT FAIRE POUR TOI. DEMANDE-TOI PLUTÔT CE QUE TU PEUX FAIRE POUR L’ARCG !

PHILOSOPHIE

Depuis sa fondation, la philosophie de l’ARCG a été de regrouper des personnes qui souhaitent prendre part à la réalisation d’une œuvre collective. Tous les programmes d’activités et d’accompagnement de l’ARCG sont ainsi assurés par l’implication bénévole des membres.

Les valeurs fondamentales de l’ARCG sont : le respect, la dignité, la fierté, l’appartenance à la communauté que représente l’ARCG, l’engagement social, l’entraide, et la solidarité.

Les membres de l’ARCG déterminent les grandes orientations de l’ARCG. Dans le but de briser l’isolement, l’ARCG organise des activités sociales en misant sur la santé mentale et la santé physique.

Les administrateurs et les responsables d’activités organisent les services selon ces orientations, en tentant de répondre aux besoins des membres, et de s’ajuster à l’évolution de leurs besoins individuels.  C’est ainsi qu’un programme d’accompagnement et de soutien aux membres s’est développé depuis plusieurs années.  Se joindre à l’ARCG est en fait un investissement social d’hommes gais aînés. La synergie créée par l’entraide des membres fait en sorte que l’on y reçoit énormément plus que ce que l’on donne.

Ainsi, la cotisation annuelle des membres, bien qu’elle permette de bénéficier de nombreux services, est davantage le privilège de participer à cette œuvre collective qu’est l’ARCG.

C’est ainsi que plusieurs de nos membres qui ne peuvent plus participer aux activités pour de multiples raisons (éloignés, trop d’occupations, santé, etc. ), mais qui croient profondément en notre cause et qui ont été témoins de nos réalisations et de notre impact, renouvellent leur adhésion annuelle afin de continuer à contribuer à cette œuvre collective. D’autres membres choisissent de nous soutenir par un don supplémentaire annuel.

Avec cette approche de l’ARCG, on estime que la valeur financière des services reçus grâce au bénévolat et aux subventions (sans compter les avantages et rabais) représente 627 $ par membre; un rendement intéressant pour une cotisation de 25 $ par année.

Malgré tout, bien au-delà de tous ces bénéfices, ce n’est qu’en étant membre de l’ARCG qu’on pourra ressentir tout l’impact de cet humanisme démontré par la communauté des hommes gais aînés.

BÉNÉVOLAT

L’ARCG fonctionne entièrement grâce à l’implication bénévole dans toute la structure d’exploitation de l’ARCG. Le bassin d’expérience et de connaissances des membres représente un potentiel d’expertise inestimable. Afin d’augmenter les ressources bénévoles de l’organisme, l’ARCG accepte aussi des bénévoles qui ne sont pas membres de l’ARCG, mais qui souhaitent soutenir le fonctionnement de l’organisme. Il existe 5 principaux types de bénévolat.

1. Organisation et gestion d’activités socioculturelles, sportives et de loisirs

Ce sont généralement les membres qui se mobilisent entre eux pour mettre sur pied une nouvelle activité. Les personnes intéressées décident ensemble du fonctionnement de l’activité et nomment un responsable. Il arrive aussi qu’une personne prendra sur elle de mettre sur pied une activité et qu’elle recrute ensuite les membres. Le coordonnateur des activités sociales de l’ARCG (membre du conseil d’administration) soutient les membres dans l’élaboration de nouvelles activités et s’assure qu’elles soient synchronisées avec les autres activités.

2. Administration

Le conseil d’administration (composé de 5 administrateurs) voit à la réalisation de la mission et des objectifs de l’ARCG, en s’assurant de la coordination de toutes les tâches bénévoles de l’ARCG. Les administrateurs, assistés par d’autres bénévoles  voient au bon fonctionnement de toutes les tâches administratives : comptabilité, secrétariat, recherche de financement, communications internes et externes, partenariat, et projets spéciaux.

3. Comités de travail et adjoints à une tâche administrative

Certains dossiers exigent parfois une quantité de travail considérable, et l’ARCG sollicite alors les membres intéressés à l’assister dans l’accomplissement des tâches. Lorsque l’ARCG choisit de développer un projet spécifique, il arrive que le conseil d’administration sollicite les membres à collaborer dans un comité de travail. La quantité de tâches des administrateurs a augmenté au fil des années, et chacun d’entre eux a besoin de soutien dans l’accomplissement de ses tâches.

4. Communications extérieures (représentation, partenariat, publicité, médias)

Dans le cadre de sa mission, l’ARCG joue un rôle de représentation extérieure des intérêts de ses membres. Certains membres qui se sentent particulièrement interpellés par ce genre d’implication sociale et qui en connaissent les enjeux sont invités à soutenir l’ARCG dans ces tâches ; le conseil d’administration s’assurera alors de les maintenir à jour sur les enjeux de société d’actualité et sur le positionnement de l’ARCG et de ses partenaires.

5. Recherche de financement

Depuis sa fondation, la principale source de financement de l’ARCG provenait des cotisations. Avec aujourd’hui environ 300 membres, les tâches ont considérablement augmenté. De nouveaux besoins se font sentir, tels des locaux pour l’administration et la tenue de certaines activités, des activités de soir plus facilement accessibles aux membres qui sont encore sur le marché du travail, et l’ajustement aux besoins des membres vieillissants. L’ARCG, un organisme sans but lucratif, a besoin d’un financement diversifié lui permettant de mieux répondre aux besoins de ses membres. L’ARCG vise 3 principaux axes de financement : financement récurrent, demandes de subventions pour projets spéciaux, et activités de levée de fonds.